Badaboum Théâtre
16, quai de Rive-Neuve
13007 Marseille
T. 04 91 54 40 71
contact@badaboum-theatre.com
Petit Futé

Un après-midi à l’école du spectateur

Samedi 15 heures, devant les portes du Badaboum théâtre.
On entend des applaudissements s’échapper de la salle, les portes s’ouvrent, une foule en sort. Aussitôt fusent les rires des enfants qui discutent du spectacle auquel ils viennent d’assister.

Une voix s’élève dans la cour du théâtre pour rassembler les enfants.
C’est l’heure de l’école du spectateur.
Le Badaboum théâtre offre aux enfants, après chaque représentation, la possibilité de s’exprimer !

Le spectacle fini, les enfants sont réunis pour un grand débat en culottes courtes.
Autour d’un comédien/animateur, ils remettent en jeu ce que le spectacle a éveillé chez eux. Pendant une demi-heure, tout peut être évoqué.
La compréhension du spectacle, ce que ça leur évoque, ce qui a été apprécié ou ce qui ne l’a pas été !

L’animateur aide les enfants à s’interroger en posant quelques questions choisies : combien de personnages avez-vous repérés, lequel avez-vous préféré et pour quelles raisons ? Aimeriez-vous devenir l’un d’entre eux ?

Connaissez-vous une histoire qui ressemble à celle-ci ?
Un vrai temps de parole où les enfants découvrent le plaisir de se confronter à la pensée de l’autre. La demi-heure écoulée, les enfants se rafraîchissent autour d’un bon goûter. Jus d’orange, gâteaux au chocolat. Un cocktail qui nous fait regretter de ne plus être des enfants !
Après ce moment gourmand, il leur est proposé de réinventer le spectacle, cela leur permet de prendre la place du comédien et de découvrir ce que leur imagination est capable de produire.
Pour leur permettre de mieux s’approprier leur personnage, l’animateur met à leur disposition une centaine de costumes. De façon très experte, les enfants piochent dans les sacs afin de se transformer.
Abracadabra ! et voilà nos petits bouts en scène. En petits groupes, les enfants interprètent alors à leur manière l’instant qu’ils ont préféré. Dix-sept heures sonnent, c’est l’heure ! Peu à peu le Badaboum se vide. Les enfants s’éloignent avec leurs parents.
Comme si c’était vital de ne surtout rien oublier, certains racontent leur après-midi dans le détail et si d’autres restent plus discrets, leurs petits yeux pétillants trahissent néanmoins leur joie.