Badaboum Théâtre
16, quai de Rive-Neuve
13007 Marseille
T. 04 91 54 40 71
contact@badaboum-theatre.com
Petit Futé
à partir de 6 ans

Quasimodo

Quasimodo signifie ‘‘à peu prés’’, c’est-à dire que le sonneur de cloches de Notre Dame de Paris est à peu prés un être humain. Monstrueux, sourd et seul, il ne connaît ni l’amour, ni l’amitié. Il ne connaît que Frollo, le prêtre qui l’a recueilli à sa naissance, et s’il tente d’enlever Esméralda, c’est pour lui… Esméralda signifie ‘‘Emeraude’’, elle est donc belle comme une pierre précieuse. Etoile des rues, elle danse sur la place de la cathédrale, aussi gracieuse que ce que Quasimodo est laid, aussi désirée que ce qu’il est rejeté. Parce que tout semble séparer le bossu et la bohémienne, Victor Hugo s’amuse avec l’humanité et fait naître la rencontre là où on ne l’attend pas.

Jeudi 22 juin à 14h

Vendredi 23 juin à 9h45

Samedi 24 juin à 14h30

Dimanche 25 juin à 15h
(Dans le cadre des Dimanches de la Canebière)

Mardi 27 juin à 9h30

Samedi 1er juillet à 14h30

Réservation conseillée

Réservation
Notre jauge étant limitée, il est fortement conseillé de réserver vos places par téléphone au 04 91 54 40 71.
Le règlement s'effectue sur place, 1/4 d'heure avant le début de la représentation. Attention ! nous ne prenons pas la carte bleue.
  • Distribution
  • Photos
  • Videos
  • Avis
  • Article de presse
  • Dossier de presse

D’après Victor Hugo, mise en scène Anne-Claude Goustiaux
Avec Pierre Palmi, Anne-Claude Goustiaux, Olivier Puech
Scénographie : Anne-Claude Goustiaux, Jearc et Pierre Palmi
Costumes : Elsa Cassili
Lumières : La Phalène
Son : Jérôme Guitard
Badaboum théâtre production.

Laisser un commentaire

  • Le bossu sonne juste

    Au Badaboum, un « Quasimodo » inspiré du livret d’opéra de Hugo réussit l’alliage tragi-comique.

     

    Canevas ad hoc, évidemment, puisque Victor Hugo est aux manettes de cette oeuvre humaniste.

    Encore fallait-il parvenir à redécouper le matériau pour les enfants, à le simplifier sans perdre au passage, à adoucir un peu – car violence Il y a, celle de sentiments exacerbés ainsi que dans les actes, cela sans trop édulcorer.

    Texte hugolien donc, et plus car ce Quasimodo, le bossu amoureux, créé au Badaboum Théâtre par Anne·Claude Goustlaux, est inspiré de La Esméralda, livret d’opéra conçu par l’écrivain d’après son célébrlsslme Notre-Dame de Paris.

    Au Badaboum, donc, on verra, annonçait la metteure en scène, le monstre qui sonne les cloches de la cathédrale dans sa relation avec la belle Esméralda (Anne-Claude Goustiaux), qui lui a tendu la main. Mais pas seulement : un large pan de l’histoire est porté, et provoqué, par la jalousie maladive du prêtre Frollo, moteur de la tragédie. Car c’est de tragi·comédie dont il s’agit ici, qui fait peur aux enfants parfois, et les fait rire aussi, souvent. Notamment avec Pierre Palmi et son bel accent qui roule, hirsute Quasimodo volontiers clownesque qui apprendra peu à peu à fuir la servilité pour la désobéissance à son maitre injuste et finalement criminel. Volontiers ridicule, lui, le prince Phoebus dont s’entiche Esméralda (interprêté comme Frollo par Frédéric Schulz Richard) fait se gondoler les gamins, malgré son destin véritablement tragique, et les adultes: très lignée en bout de course, Il promène sa dégaine de yachtman content de lui affublé de lunettes réfléchissantes popularisées un temps par l’ancien préseident .

     Trouvaille

    Ce Quasimodo au final ne souffre d’aucune baisse de rythme, l’environnement sonore est joliment élaboré (on notera notamment cette trouvaille, lorsque Pierre Palmi crée une petite musique avec les cloches qu’il empoigne, par contre on regrette que les interprètes soient un peu limités au chant) et le décor, minimal, est habilement utilisé. 

    Antoine Pateffoz - La Marseillaise, édition du 12 mai 2012

  • Quand Quasimodo s‘enflamme

    Au Badaboum, l’œuvre de Victor Hugo est adaptée par Anne-Claude Goustiaux

     Tombée sur le livret d’opéra La Esmeralda, de Victor Hugo, il y a une paire d’années alors qu’elle menait de recherches autour de Quasimodo pour offrir ce rôle au comédien Pierre Palmi, Anne-Claude Goustiaux le met aujourd’hui à portée des enfants. Au Badaboum, la metteur en scène s’empare de la partition adaptée par son propre auteur de Notre Dame de Paris, dont elle apprécie tout particulièrement « le langage ludique et la saveur particulière de quelque chose qui a été écrit pour l’opéra ».

    Des parties chantées, elle ne garde que des clins d’oeil mais reste fidèle à l’humanité de l’histoire et à la magie de la fable.

    Sur scène, on retrouvera les personnages principaux, Quasimodo, Frollo, Esméralda et leurs liens qui soulèvent des « questions essentielles ». C’est dans un décor scuplté de bois, de métal, de pierre que les mots puissants de Hugo résonneront.

    « Le théâtre n’est pas le pays du réel, c’est le pays du vrai » écrit-il, une phrase qui résume aussi l’ambition, de ce Quasimodo, bossu amoureux, portée par Anne-Claude Goustiaux, celle de transmettre aux plus petits l’esprit même de la scène.

    Gwenola Gabellec - La Provence, le 22 avril 2012

    Sorry, no posts matched your criteria.